Gravies Cîmes

Le site du club d'escalade d'Arles

pelvoux 2013Le 13, 14 et 15 nous décidons de grimper un peu au frais dans les Alpes.

Au programme une grande voie pour Olivier et Phil le dimanche. Mais l'objectif principal sera de faire découvrir aux deux garçons de 11 ans la haute montagne et notamment le Galcier Blanc, leurs montrer le levé de soleil sur le glacier et les Ecrins pour ensuite monter à 3400 mètres au col de Roche Faurio.

 

Dimanche on se retrouve à midi avec Olivier à l'Argentière l'Abessée. Très rapidement on décide de la voie à faire : "L'Araignée" 7 longueurs en 6b+ max. J'avais déjà grimpé dans cette paroi avec Eric, Nico et Cyril et j'en avais gardé un excellent souvenir.

Nous grimpons rapidement en réversible. Les difficultés sont raisonnables. Olivier passe facilement le surplomb en 6b+. Moi je peine un peu mais ça passe. Nous redescendons rapidement par la gauche en utilisant les câbles.

Très belle escalade mais pas aussi patinée que pouvait le laisser penser le topo de Cambon.

Vite direction le camping d'Ailefroide ou nous installons les tentes. Douche, repas et dodo et demain levé tôt car nous voulons faire un peu de bloc au pré de madame Carle avant de monter au refuge.

1 au pied des blocs

Le lendemain nous mangeons notre casse-croute au pied des blocs du pré de madame Carle. Quelques 6a et 6b, pas le temps de travailler les 6c et 7a.

 

2 preparatifsNous nous préparons à monter au refuge : vérification du contenu des sacs une dernière fois et hop nous prenons, d'un bon pas, le chemin du refuge du Glacier Blanc.

 

 

3 glacier blanc

Après une heure de marche première petite halte au pont qui enjambe le torrent issu du glacier.

 

4 pelvouxNous admirons le paysage magnifique : devant le glacier Blanc et derrière le Pelvoux qui nous domine de ses 3800 mètres avec son fameux glacier des Violettes.

 

 

 

 

5 refugeLa dernière montée ne nous demande que 30 minutes pour arriver au refuge. Il fait froid nous nous couvrons un peu. Les enfants vaquent à leurs occupations et nous nous dégustons notre bière en essayant de se rappeler les noms de tous les sommets qui nous entourent.

Etonnement les enfants n'ont pas l'air très fatigués. Tant mieux car demain levé à 4 heures du matin et quatres heures de marche pas facile : d'abord sur la moraine très raide du Glacier Blanc, ensuite entre les crevasses du glacier puis sur le replat avant d'arriver au bas du col.

Les garçons découvrent l'ambiance des refuges : les discussions sur les couses du lendemain, les expériences vécues... Les jeux surannés, la lecture des revues ou bouquins qui donnent l'impression de faire partie du refuge et d'avoir toujours été là.

Mais miracle il y a un Baby-Foot en plein milieu de la salle. Les enfants s'y jettent dessus et ne le lache plus.

6 haut moraineA 4 heures du matin le gardien du refuge nous réveille. Comme d'habitude on se lève les yeux collés avec l'impression de ne pas avoir dormi de la nuit. Heureusement cela ne dure pas.

Nous avalons rapidement le petit déjeuner, nous vétissons, mettons les sacs et allumons la frontale. Nous sommes déja dans la montée raide de la moraine.

Les garçons ont un peu de mal mais ils sont très courageux. Pas de râleries, quelques bougonnements mais il avancent sûrement un pas après l'autre.

 

7 mise des crampons

Ca y est, on met les crampons pour marcher sur le glacier, on assure bien les piolets et nous voila parti entre les crevasses. Le glacier est très marqué et il faut zigzaguer entre les grosses crevasses et parfois en sauter des petites.

 

8 1 crevasses

 

Avec l'altitude, la nuit et peut-être aussi le stress c'est de plus en plus dur pour les garçons. Avec Olivier nous les motivons et les soutenons psychologiquement. Ce sont de vrais hommes, il avancent en faisant fi de leurs angoisses et de leurs fatigues.

 

 

 

 9 sur le glacier  10 garçons phil  8 2 le glacier

 

11 vers le colTout d'un coup le soleil inonde le glacier et les Ecrins de ses rayons salvateurs et réconfortants.

Tout va mieux : il fait beau, la chaleur du soleil réchauffe le corps et l'esprit et surtout nous sommes sur le replat du glacier.

Encore un petit effort et notre objectif est à porté de piolets. C'est de plus en plus dur, fatigue et altitude mais les garçons ne craquent pas.

 

 

 

 

 12 refuge des ecrins  13 pied du col  14 pied du col2
Nous voilà au pied du col à profiter d'un bon repos bien mérité. Nous mangeons les rations de courses pour nous "requinquer" et sans tarder c'est la descente.

 

Tout va mieux c'est plus facile la descente, n'est-ce-pas les enfants !15 retour des heros

Nous arrivons au pied du glacier ou la maman et la grand mère accompagnées des deux filles sont montées pour accueillir les deux héros du jour.

Les yeux du papa mais surtout de la maman brillent d'une fierté difficille à cacher.

Pour ceux qui se souviennent : "Séquence Emotion" smileyhaha

Le retour au pré de madame Carle se fera sans soucis. Tout le monde est heureux de cette journée magnifique.

Nous nous quittons en espérant se revoir bientôt pour de nouvelles fantastiques aventures "montagnesques"

Vous ne pouvez pas envoyer des commentaires
You have no rights to post comments

Connexion

Connexion

Calendrier des sorties club

Adultes

Aucun événement

Jeunes

En parlez à vos amis