Gravies Cîmes

Le site du club d'escalade d'Arles

cret st michel

La météo n'est pas optimiste mais comme elle se trompe souvent nous décidons de partir grimper quand même. Et puis grimper dans des conditions humides est une bonne expérience ;-)

Cela sera un bon entraînement pour aller tâter du rocher en Angleterre au Peak District ou ailleurs dans ce beau pays verdoyant :-)

Nous sommes six sur le parking et nous voila partis pour de nouvelles aventures.

Le trajet nous parait relativement rapide. Nous essayons d'aller directement à la calanque de Morgiou mais nous nous égarons. Grosses insultes envers le GPS qui ne sait plus ou il est. Bon tant pis nous décidons d'aller à Luminy.

La calanque de Morgiou

 

La marche d'approche n'est pas longue et il fait presque beau.

Au détour d'un chemin la calanque nous apparait, là tout en bas.

Les calanques de Marseille c'est tout de même très beau.

 

On choisit les voies

 

 

Arrivé au pieds des falaises du Crêt Saint Michel les cordées se forment. Nous choisissons les grandes voies en fonction des niveaux et des désirs de chacun. Je grimpe avec Perrine, Michel avec Florian à Gauche et Romen avec Margot à droite.

Pour la seconde grande voie nous changerons de partenaires.

La formation "Grandes voies" à été bénéfique mais je sens tout de même une petite pointe d'anxiété chez Romen qui n'en a pas fait depuis longtemps et chez Margot dont c'est la première grande voie. Mais pas d'inquiétude ils sont largement du niveau et ils le confirmeront.

Nous voila dans la première longueur. Que du plaisir. Le ciel est un peu voilé, le soleil est présent et il fait bon.

Très rapidement le ciel se couvre, des nuages d'un gris sombre gonflent et moutonnent. Aïe ! On ne va pas y échapper.

On accélère franchement afin de sortir avant la pluie. La seconde longueur est avalée rapidement. Et puis plouf ! L'averse est là.

Les mains glissent et les pieds pareillement. Il faut bien serrer les prises.

Romen est très silencieux, je le sens très concentré et un peu inquiet. Je me renseigne auprès de lui et je le rassure "tu pourras toujours redescendre en rappels si..."  Il décide de continuer sous la pluie. Chapeau ! Margot pour sa première grande voie assure un max. Aucune panique que du sang froid et de la détermination. Une bonne cordée très solide.

Michel, à côté, se moque de nous et nous "chambre". Sa voie est sèche car protégée par un surplomb. Mais rira bien qui rira le dernier.

Dernière longueurBon Phil, calmes-toi c'est du 6a et ça devrait passer. Je serre très fort les prises et heureusement car par deux fois les pieds glissent dans les passages un peu patinés. Perrine s'en sort super bien. Nous décidons nous aussi de continuer.

Michel rit moins maintenant. Passé le surplomb les dalles sont mouillées. Je l'entend râler un peu mais il sort la voie assez facilement. L'expérience paye.

Pour nous encore un passage un peu difficile et bien mouillé. Il se négocie relativement bien. Ouf ! maintenant c'est que du 5.

 

Casse crouteLa pluie s'arrête et laisse la place,de temps en temps, à une petite bruine. Le rocher sèche rapidement.

Nous terminons la voie et admirons le paysage qui s'offre à nous.

Margot et Romen en font de même quelques minutes après.

Nous mangeons une petite barre et nous voilà dans la descente.

Re petite pluie. Nous en profitons pour manger un peu plus. Il faut se rendre à l'évidence c'est fini pour aujourd'hui.

 

 

 

Pub Queen Victoria Pub Queen Victoria

Puisque nous avons un peu de temps, Perrine propose de prendre une bière dans un pub sur le port de Marseille. D'une seule voix tout le monde accepte.

En fait nous en buvons deux. Pas les conducteurs bien-sûr ;-). Les banquettes sont confortables l'ambiance et feutré et agréable mais il faut rentré à Arles.

 

Nous nous levons à regret. Aïe ! Les muscles tirent un peu quand même.

 

 

Vous ne pouvez pas envoyer des commentaires
You have no rights to post comments

Connexion

Connexion

Calendrier des sorties club

Adultes

Aucun événement

Jeunes

En parlez à vos amis